Blog

Le gaz radon et ses conséquences sur l’homme dans l’habitat

Le radon menace les habitations du Franche-Comté. Ce gaz présent naturellement dans le sol est à la fois inodore et incolore. Ce qui complique sa détection. Et pourtant, le danger est réel. Sur le territoire français, 10% de personnes décédées d’un cancer pulmonaire doivent leur maladie au radon. Ce gaz a, de ce fait, été le principal sujet du Rendez-vous du Bâtiment Innovant. Malheureusement, peu de professionnels ont répondu à l’appel malgré l’importance de la présentation. Il faut, en outre, comprendre que l’explosion du radon dépend de nombreux facteurs : le nombre de résidants présents dans le gaz, l’état de la maison et son type de conception. Il est ainsi possible que le gaz pénètre dans les habitations via les fissures, ou qu’il s’infiltre en même temps que l’humidité qui remonte dans la maison, etc. Il s’accumule progressivement dans des pièces closes, exposant l’Homme à une éventuelle inhalation, un contact externe ou une ingestion.

Le retard de la France dans le domaine du gaz radon dans l’habitat

  • Le Cerema a détaillé des solutions pour contenir efficacement ce gaz loin d’une maison.
  • Il est primordial d’effectuer une expertise préalable pour ajuster les solutions aux contraintes du cas concerné.
  • En comparaison avec les suisses, les finlandais et les anglais, les français essuient un retard évident dans ce domaine

Les travaux recommandés pour lutter contre le radon

  • Mise en œuvre d’une bâche étanche
  • Colmatage les fissures
  • Utilisation d’outils adéquats pour mesurer la radioactivité en Becquerel par m3
  • Réalisation de travaux progressifs

Posté par :



Lamy Expertise

À propos de Lamy Expertise :