5 moyens de lutter contre l’humidité au sein d’une maison

La présence d’humidité au sein d’un logement peut s’avérer destructrice et dévastatrice pour les parois internes et externes, mais également pour la charpente et la toiture. En effet, provoquée par les intempéries, la pluie, le vent, la neige et la grêle, l’humidité peut conduire à des désagréments immobiliers et matériels. N’étant pas toujours visible, elle peut cependant engendrer des traces et des moisissures sur les parois, ainsi qu’une certaine insalubrité. Pour ces raisons, il est nécessaire de suivre ces quelques principes, afin de protéger son appartement ou sa maison.

lutter humidité maison

Un geste simple : aérer sa maison

Afin de renouveler l’air présent au sein d’une habitation, il est recommandé d’aérer chacune des pièces quotidiennement durant 10 à 20 minutes et d’insister sur les pièces d’eau, qui sont davantage sujettes aux infiltrations, telles que la cuisine et la salle de bains. Cette aération peut être réalisée à tout moment de la journée. Ainsi, cela permet d’évacuer la pollution intérieure de l’appartement ou de la maison, qui se compose notamment d’acariens, mais également la pollution chimique due à l’humidité intérieure.

Chauffer : oui mais toujours sans excès

Si les périodes automnales et hivernales conduisent à augmenter la consommation de chauffage, il est toutefois nécessaire de consommer sans excès. En effet, la sur-consommation de chauffage peut conduire à une extrême condensation, pouvant provoquer infiltrations et humidité. Il est de ce fait recommandé de chauffer uniquement les pièces occupées et de consommer avec économie et raison.

Se protéger de l’humidité en évitant les infiltrations d’eau de pluie

Afin de se protéger de l’humidité, il est préférable d’être équipé de fenêtres à double vitrage, limitant les entrées d’air et, de ce fait, les infiltrations. Si l’appartement ou la maison est composé de fenêtres anciennes, il est essentiel de s’assurer de leur bon état de fonctionnement. Il est possible, d’une part, de vérifier le mastic extérieur et, si besoin, est de le solidifier manuellement. D’autre part, il est possible de le repeindre, afin de limiter les risques d’infiltrations.

Ventiler avec une VMC performante

L’aération et la ventilation s’avèrent essentielles au sein d’un logement. Aussi, il est recommandé d’opter pour un ventilateur, un aérateur ou une VMC, à savoir une ventilation mécanique contrôlée. Ces appareils permettent de limiter la condensation, tout en protégeant l’habitat. Par ailleurs, la présence d’un déshumidificateur, qui permet d’aspirer l’air ambiant, contribue à évacuer les particules néfastes du logement. Cette solution n’est cependant pas une vraie solution pour remédier à un problème d’humidité persistant.

Aménager son logement et lutter contre l’humidité

Enfin, il est également possible d’aménager le logement, afin de limiter les risques d’humidité. Pour éviter la condensation, il est préférable d’éloigner le mobilier des parois intérieures du logement, comme les armoires, les commodes, les lits, etc. De préférence, le mobilier doit être placé dans la partie sud du bien, afin de protéger l’habitation d’une éventuelle infiltration. La pose de radiateurs doit être effectuée sur des murs donnant vers l’extérieur et ce, afin de limiter les risques relatifs à l’humidité.