Comment expliquer les pathologies d’humidité sur les murs en briques

La brique de terre cuite est un matériau de construction courant, surtout dans les zones disposant d’un sous-sol argileux. C’est le cas notamment du sud de la France. Elle peut être considérée comme un matériau ancien et traditionnel, utilisé depuis de nombreuses années. De nos jours, son utilisation reste encore d’actualité en dépit de l’apparition de nombreux matériaux de substitution. Cependant, elle peut faire l’objet de quelques contreparties fâcheuses.

pathologies humidité murs briques

Utilisation de la brique en construction. Un véritable regain d’intérêt

Depuis les années 1950, l’utilisation de la brique dans la construction a peu à peu fait place à celle d’autres matériaux, notamment le béton, le parpaing et le ciment. En effet, la nécessité de construire à moindre coût le plus vite possible a causé une perte d’intérêt concernant la brique. Cependant, on peut remarquer ces derniers temps qu’elle est de nouveau très utilisée surtout dans la construction des maisons individuelles. En effet, ce matériau propose un avantage au niveau de l’isolation thermique et phonique mais également concernant l’humidité.

Choix des briques. A chaque usage une gamme de briques

Il existe deux sortes de briques : les briques pleines et les briques creuses. Les briques pleines sont surtout choisies pour les murs en briques apparentes. Concernant les briques creuses, elles sont utilisées pour ses qualités d’isolation. On peut considérer deux familles de briques creuses à savoir celles qui sont utilisées pour les murs en façade disposant d’un système d’isolation coté intérieur. Il y a également les briques creuses « Monomur » destinées aux murs du même nom.

Les efflorescences. La principale pathologie des murs en briques

L’efflorescence, c’est cette tache blanche qu’on peut parfois observer au niveau d’un mur de maçonnerie. En forme de nuage, il s’agit d’un dépôt de sels à la surface du mur. Elle est la conséquence d’une mauvaise qualité des briques ou encore d’un mauvais montage. Dans tous les cas, elles restent la plupart du temps inoffensives mais peuvent, dans des cas exceptionnels, être l’effet d’un problème plus important.

L’infiltration d’eau. Le problème récurrent des murs en briques apparentes

De nombreux cas de sinistres ont été attribués à l’infiltration d’eau, surtout pour les murs en briques apparentes. En effet, les murs en briques présentent une faiblesse au niveau des joints. Il s’agit généralement du résultat d’un mauvais montage comme le manque de précaution. De plus, les joints mal réalisés peuvent engendrer des problèmes plus importants, surtout en hiver avec le gel (dégradation du mur etc.). Il est donc primordial de bien réaliser la jointure afin de prévenir de tels problèmes.

Dégradation d’un mur. Gare à la mauvaise qualité des briques

Outre les problèmes de joint, la qualité des briques peut également devenir problématique. En effet, une cuisson insuffisante des briques par exemple peut être la source d’un problème comme la dislocation de briques (à cause du gel) et donc la dégradation du mur. Toutefois, les défauts de cuisson tendent à disparaître avec les briques modernes mais il est important de rester prudent surtout au cours d’une rénovation.