Les problèmes de moisissures dans les maisons

C’est parfois en déplaçant un meuble que l’on aperçoit des taches grises ou brunes. D’autres fois, cela n’est pas nécessaire, car la moisissure est visible à l’œil nu sur l’arête entre le mur et le plafond ou à tout autre endroit. Dans tous les cas, il s’agit d’une découverte désagréable, et nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la présence de ces minuscules champignons à l’aspect variable. Voici donc des réponses aux questions qui se posent le plus fréquemment.

moisissures maisons

Quel est le milieu de prédilection des moisissures ?

Les moisissures étant des organismes vivants, elles manifestent une préférence pour certains milieux : la chaleur, l’humidité et l’obscurité, sont des conditions qu’elles apprécient particulièrement. Elles se nourrissent de minéraux et de matières organiques riches en carbone ; la poussière les aide donc à se développer, et on en trouve beaucoup sur les surfaces à base de cellulose, qu’il s’agisse de bois d’œuvre, de carton, ou même des plaques de plâtre employées pour certaines cloisons.

Comment les moisissures entrent-elles dans une maison ?

Les champignons, à l’origine des traces de moisissures, sont naturellement présents dans l’air. Ils sont souvent présents depuis longtemps dans le logement, lorsque les premières traces d’humidité sont détectées sur les murs. La plupart du temps, ils sont tout simplement entrés sous forme de spores, portés par un courant d’air à travers les ouvertures de la maison (portes et fenêtres), ou accrochés à des vêtements. Si les conditions sont favorables au développement de ces champignons, ils vont alors proliférer dans le logement et créer les taches décriées.

Quel est l’impact du comportement humain sur l’apparition de moisissures ?

Le comportement des personnes vivant dans le logement a des conséquences sur l’apparition – ou le développement – des moisissures. En effet, la condensation est généralement à l’origine de l’humidité des murs, elle-même propice au développement des champignons microscopiques. La condensation se produit lorsque l’air chaud, chargé de vapeur d’eau, entre en contact avec le mur froid : l’excès de chauffage peut donc nuire, tout comme le manque d’aération. Il ne suffit pas d’ouvrir régulièrement les fenêtres, encore faut-il s’assurer que les systèmes de ventilation soient efficaces.

Les moisissures présentes dans le logement sont-elles dangereuses ?

La question a longtemps été passée sous silence. Elle a été soulevée aux États-Unis dans les années 1990, suite à un accident ayant coûté la vie à 9 bébés. En France, de nombreux « experts » en moisissures et décontamination sont apparus, surfant sur la vague d’inquiétude provoquée par la prise de conscience du danger représenté par les mycotoxines. Ces toxines, fabriquées par les champignons responsables des moisissures, peuvent être à l’origine de problèmes respiratoires et d’allergies chez les personnes fragiles. Pour autant, il n’y a pas lieu de céder à la psychose : ces champignons sont naturellement présents dans l’air, et une aération régulière suffit à prévenir la plupart des risques.

Quelles solutions pour se débarrasser en profondeur des moisissures ?

Comme souvent, il convient premièrement de s’attaquer à l’origine du problème plutôt qu’à ses manifestations : nettoyer les traces noires ne sera pas utile si la source de l’humidité n’est pas traitée. S’il s’agit d’un problème de condensation excessive, la question de l’aération est sans doute primordiale. S’il y a lieu de craindre des infiltrations d’eaux pluviales, il faut d’abord en chercher la cause, pour ensuite s’occuper des fissures en façade, ou des tuiles abîmées.